CRAN - Campus Sciences
BP 70239 - 54506 VANDOEUVRE Cedex
Tél : +33 (0)3 72 74 52 90 Fax : +33 (0)3 72 74 53 08
cran-secretariat@univ-lorraine.fr
 
 
Soutenance
Le 28/11/2014 - 10H30 - Amphithéâtre 8 - FST
"Analyse transverse des risques en radiothérapie : modélisation et évaluation des barrières et des facteurs tehcniques, humains et organisationnels à l'aide de réseaux bayésiens"
(Thèse Alexandre REITZ)

Résumé :
La radiothérapie est une ressource incontestée dans l'arsenal de traitement du cancer. De par sa spécificité, elle induit des risques pour les patients et pour les professionnels de santé qui imposent qu'elle soit opérée dans un environnement et un cadre maîtrisé et contrôlé. Cependant, de par la multiplicité des intervenants et la complexité de l'organisation médicale mise en place autour du patient, ainsi que la complexité des équipements de traitement, il s'est produit ces dernières années des incidents et des accidents dans le processus de traitement dont les conséquences sont parfois dramatiques. Ainsi pour limiter voire supprimer ces évènements, il est aujourd'hui indispensable d'aborder la problématique du traitement par radiothérapie sous l'angle de l'analyse des risques de systèmes sociotechniques en intégrant la complexité technique/humain/organisationnelle du processus dans une vue "transverse". La contribution apportée par ce travail se présente sous la forme d’une démarche basée sur des modèles qui permettent d’évaluer, à priori et pour un établissement donné, un indicateur de la sécurité offerte aux patients lors de leur traitement par radiothérapie. Cette démarche se décompose en deux grands axes, la première partie concerne le recueil structuré d’informations sur le fonctionnement, les dysfonctionnements et les caractéristiques organisationnelles de l’établissement, la seconde partie consiste alors à retranscrire ces informations dans un modèle unique permettant l’évaluation probabiliste des risques encourus par un patient, à l’aide des réseaux bayésiens. Le modèle ainsi produit permet alors de constater les vulnérabilités du parcours de traitement d’un établissement vis-à-vis de ces composantes de nature technique, humaine ou organisationnelle, et de voir quel impact (positif ou négatif) peut avoir l’ajout ou la suppression d’une barrière de sécurité au sein du processus.
Jury :
- Rapporteurs : Frédéric VANDERHAEGEN
Laurent GENESTE
- Autres membres : Examinateur:
Eric Zamaï, Maître de Conférence HDR à Grenoble INP

Directeurs de thèse:
Jean-François Pétin, Professeur à l'Université de Lorraine
Alain Noel, Physicien Médical HDR à l'Université de Lorraine
Eric Levrat, Maître de Conférence HDR à l'Université de Lorraine