CRAN - Campus Sciences
BP 70239 - 54506 VANDOEUVRE Cedex
Tél : +33 (0)3 72 74 52 90 Fax : +33 (0)3 72 74 53 08
cran-secretariat@univ-lorraine.fr
 
 
Soutenance
Le 11/12/2015 - 13H45 - Villers les Nancy
"Contribution au rééquilibrage dynamique des lignes d'assemblage : modélisation, résolutions et applications"
(Thèse Antoine MANCEAUX)

Résumé :
L'organisation de la production en ligne d'assemblage a fait ses preuves depuis le début de l'industrialisation et reste d'actualité malgré le passage de la production de masse à une production de plus en plus personnalisée et fluctuante. Pour s'assurer de bien répondre à la demande client (quantité, délai, etc.) et de réduire les coûts de fabrication, les lignes doivent être équilibrées de telle manière que les produits passent d'un poste à un autre selon une même cadence, appelée takt time. Si le problème de conception de ces lignes est largement étudié dans la littérature sous le nom d'ALBP (Assembly Line Balancing Problems), très peu de travaux concernent leur reconfiguration (rééquilibrage) et en particulier la reconfiguration dans un horizon court terme et en-ligne que nous appellerons le « rééquilibrage dynamique ». Les travaux présentés dans ce mémoire portent donc sur le rééquilibrage dynamique des lignes d'assemblage en réaction aux événements court terme perturbants la production., L'objectif étant de changer l'allocation des taches à réaliser sur les postes de travail afin de lisser la charge induite par la perturbation. Cela consiste donc à trouver une solution (pas nécessairement optimale) enligne (sans arrêts de production et dans un délai très court). Nous nous sommes intéressés dans un premier temps aux méthodes de résolution approchées pour leur temps de résolution rapide. Deux approches ont été étudiées pour leur simplicité, la rapidité de leur mise en œuvre et leur nouveauté dans le domaine du ALBP : la méthode ILS (Iterated Local Search) et la recherche d'atteignabilité sur un réseau d'automates communicants. La conclusion de cette étude nous a montré que les deux approches peuvent répondre au besoin de réactivité imposé par notre problème mais qu'elles sont difficilement adaptables lorsque les leviers d'action pour rééquilibrer la ligne sont modifiés. Notre proposition pour répondre à ce besoin d'adaptabilité et de généricité est une méthodologie de modélisation et de résolution des problèmes de rééquilibrage des lignes d'assemblage s'appuyant sur un réseau d'automates communicants et une résolution par une recherche d'atteignabilité sur celui-ci. Pour s'assurer de la généricité de la méthodologie, celle-ci est décomposée en deux niveaux d'abstraction. Le premier concerne la classe du problème ALBP considéré et le second est centré sur le problème spécifique à résoudre. Les modèles ILS et SED ainsi que notre approche ont été validés sur des exemples industriels issus de la société Trane.
Jury :
- Rapporteurs : FREIN Yannick Professeur a l'I.N.P. de Grenoble
TOGUYENI Armand Professeur a l’Ecole Centrale de Lille
- Autres membres : Y. SALLEZ Maître de conférences HDR Valenciennes
A. THOMAS Maître de conférences a l’Université de Lorraine (co-directeur)