CRAN - Campus Sciences
BP 70239 - 54506 VANDOEUVRE Cedex
Tél : +33 (0)3 72 74 52 90 Fax : +33 (0)3 72 74 53 08
cran-secretariat@univ-lorraine.fr
 
 
Soutenance
Le 15/12/2015 - 14H00
"Rôles de la protéine Damaged-DNA Binding 2 sur l'adhérence, les propriétés nanomécaniques et la voie du TGFb1 dans les cellules tumorales mammaires"
(Thèse Claire BARBIEUX)

Résumé :
La compréhension des mécanismes moléculaires à l'origine de la progression métastatique des tumeurs mammaires reste une préoccupation constante dans la recherche en cancérologie et nécessite la découverte de nouveaux marqueurs prédictifs. Dans ce sens, le laboratoire a mis en évidence que la protéine DDB2 (Damaged-DNA Binding 2), connue pour son rôle dans la réparation de l'ADN, était impliquée dans la tumorigenèse mammaire. En effet, l'équipe a montré que la protéine DDB2, en régulant l'expression des gènes codant la MnSOD et IκBα, était associée à une augmentation des capacités prolifératives et à une diminution du pouvoir invasif des cellules tumorales mammaires. Les propriétés invasives des cellules étant étroitement liées à leurs capacités d'adhérence, nous nous sommes intéressés au rôle de DDB2 dans l'adhérence des cellules tumorales mammaires. Deux lignées ont été utilisées : les MDA-MB231 exprimant peu DDB2 et dans lesquelles celle-ci a été surexprimée, et les MCF7 exprimant naturellement la protéine DDB2 et dans lesquelles cette protéine a été inhibée.
Dans un 1er temps, l'étude des propriétés d'adhérence des cellules, présentant une modulation de l'expression de DDB2, a révélé une baisse de l'adhérence des cellules exprimant DDB2 sur des supports neutres (plastique et verre), suggérant que les propriétés et la composition membranaires seraient modulées. Ainsi, une analyse des propriétés nanomécaniques par microscopie de force atomique a démontré que l'expression de DDB2 est associée à une augmentation de l'élasticité membranaire des cellules tumorales mammaires. Ces variations d'élasticité membranaire peuvent en partie être dues à une baisse du réseau d'actine corticale observée par cytoimmunofluorescence. Afin de comprendre les mécanismes mis en jeu dans la modulation de ces propriétés, une analyse transcriptomique par PCR-Array, ciblant spécifiquement l'expression de gènes impliqués dans l'adhérence, a été réalisée. Celle-ci révèle que l'expression des gènes codant le TGFβ1, le CTGF et ICAM-1 est modulée en fonction du niveau d'expression de DDB2 dans les deux lignées cellulaires.
Ainsi dans un 2nd temps, nous avons étudié l'influence de DDB2 sur la voie du TGFβ1. Nos résultats montrent que DDB2, lorsqu'elle est exprimée, interfère avec l'activité transcriptionnelle des Smads et l'expression de gènes cibles induite par la voie du TGFβ1. Nous avons tenté de rechercher comment DDB2 interfère avec cette voie. Nos résultats montrent que DDB2 semble diminuer la phosphorylation des protéines Smads. Par ailleurs, nous révélons par immunoprécipitation sur chromatine, que DDB2 entraîne une diminution forte de la présence des Smads sur le promoteur du gène PAI-1 cible du TGFβ1, en se fixant à proximité de leurs éléments de réponse.
L'ensemble de ces résultats indique que les propriétés nanomécaniques membranaires des cellules tumorales mammaires et la voie de signalisation induite par le TGFβ1 seraient modulées par DDB2. Ce travail confirme donc l'importance de cette protéine DDB2 au cours de la tumorigenèse mammaire et contribue ainsi à mieux la définir comme un nouveau marqueur pronostique et/ou prédictif de la progression métastatique dans le cancer du sein.
Mots Clés : Damaged-DNA Binding 2 (DDB2) ; cancer du sein ; adhérence ; propriétés nanomécaniques ; microscopie de force atomique ; TGFβ1
Jury :
- Rapporteurs : Mme Ruth RIMOKH - DR, INSERM U1052 CRCL, Lyon
M. Jérôme DEVY - Dr., UMR7369 CNRS-URCA MEDyC, Reims
- Autres membres : Mme Monique DONTENWILL - DR, UMR7213 CNRS-UniStra LBP, Strasbourg.
M. Bruno CHARPENTIER - Prof., UMR7365 CNRS-UL IMoPA, Nancy.
M. Philippe BECUWE - Prof., UMR7039 CNRS-UL CRAN, Nancy. Co-directeur de thèse
Mme Stéphanie GRANDEMANGE - Dr., UMR7039 CNRS-UL CRAN, Nancy. Co-directeur de thèse