Sujet de Postdoc
Titre :
Modélisation des impacts de maintenance sur le processus de dysfonctionnements/vieillissement des composants d'un jumeau numérique
Dates :
2022/10/01 - 2023/09/30
Encadrant(s) : 
Description :
Contexte :
Ces travaux s'inscrivent dans le projet « Réacteur Numérique », financé dans le cadre de l'appel à « Projets Structurants pour la Compétitivité » (PSPC) du Programme d'Investissements d'Avenirs (PIA), et auquel participent les principaux acteurs de la filière nucléaire française (EDF, Framatome, CEA, CORYS, ESI Group, Aneo, Axone, BOOST, CRAN). L'objectif du projet « Réacteur Numérique » est de construire un « jumeau numérique » à l'échelle du réacteur, couvrant toutes les phases de cycle de vie, pour simplifier les processus d'étude et pour sécuriser les marges de sûreté en exploitation.
Objectif du projet :
Les travaux du Lot 2 « Banc d'intégration pour l'Exploitation » du projet « Réacteur Numérique » doivent mettre au point, pour une installation donnée, un « jumeau numérique » représentatif de l'état physique d'un système, tel qu'un réacteur nucléaire. Les phénomènes physiques complexes spécifiques à un réacteur nucléaire sont de nature continue et sont représentés généralement par des équations différentielles, des équations à différences finies, ...
Afin qu'il soit le plus représentatif possible de l'état en temps réel du système, un « jumeau numérique » doit être également capable d'intégrer des modèles de dysfonctionnement, d'usures de matériel et aussi de l'impact des actions de maintenance corrective et préventive dans le processus de dysfonctionnement du système.
En ce sens, en complément avec le travail d'un doctorant en cours du département ISET (CRAN) sur la modélisation des dysfonctionnements par des modèles discrets et/ou processus de dégradation, l'objectif de ce travail de postdoc est de modéliser les impacts des actions de maintenance corrective et préventive (parfaite ou imparfaite) sur le processus de dysfonctionnement/vieillissement de composants du jumeau numérique nucléaire et donc ses performances. Les modèles développés, sur la base de modèles probabilistes ou/et de processus stochastiques, devront permettre techniquement une évaluation/prédiction plus robuste de l'évolution potentielle de l'état du système et par voie de conséquence une gestion plus pertinente du système de soutien (gestion de la logistique). En termes de cadre applicatif, ces modèles se référeront aux problématiques issues d'un cas d'étude choisi pour le projet « Réacteur Numérique ». Le travail de postdoc peut être divisé en 5 étapes clés suivantes :
- Etude bibliographique sur l'impact des actions de maintenance sur le processus de dysfonctionnement/vieillissement d'un composant/système et ses performances.
- En complément, à partir de l'étude bibliographique, une analyse sera réalisée sur les pratiques existantes dans d'autres industries dans le domaine ou chez des exploitants nucléaires étrangers.
- Définition du cas d'étude en interviewant les exploitants et ingénieries (EDF/FRAMATOME) pour mieux identifier leurs besoins en lien avec les stratégies de maintenance et de conduite au regard des pratiques identifiées dans d'autres industries.
- Proposition/développement des modèles formalisant les impacts des actions de maintenance et de conduite sur le composant/système choisi.
- Extension des modèles de dysfonctionnement/vieillissement développés par le doctorant pour permettre de prendre en considération les impacts des actions de maintenance et de conduite modélisées.
- Validation des modèles développés sur le cas d'étude.
Mots clés :
: jumeau numérique, maintenance, dégradation, vieillissement, systèmes à événements discrets, sûreté
Département(s) : 
Ingénierie des Systèmes Eco-Techniques
Financement :
Projet Réacteur Numérique